Nous ne le voyons pas forcement mais très souvent nous avons à faire à de la fausse bienveillance. Méthode sournoise pour obtenir ce que l’on veut plutôt que désintéressé.

Définition : Capacité à se montrer indulgent, gentil et attentionné envers autrui d’une manière désintéressée et compréhensive.

Vous avez tous rencontré au moins une fois dans votre vie une personne bienveillante. En général se sont des personnes altruistes et attentionnés toujours à vous apporter un soutien, une aide et une écoute désintéressée et compréhensive sans attendre de retour visible et invisible.

Mais aujourd’hui cette bienveillance est devenue un outil de marketing redoutable ou une technique assez perverse. Cette personne bienveillante peut souvent agir sur vos faiblesses et en tirer parti. Dans ce cas nous ne sommes plus dans le “désintéressée” mais l’inverse donc au final la malveillance ou la fausse bienveillance.

La question qu’il faut se poser est : quel est vraiment son intérêt de d’être dans la bienveillance avec moi ? Et là, les réponses sont aussi nombreuse que surprenante.

  • Valider un contrat
  • Valider un rendez-vous payant
  • Mettre en place sa propre notoriété
  • Se rendre indispensable
  • Avoir l’ascendant sur vous
  • Vous faire accepter une information, un choix plus facilement.
  • Vous faire changer d’avis pour prendre son avis personnel comme vrai.
  • Prise de pouvoir sur vous
  • Créer une nécessité un besoin qui n’existe pas
  • La jalousie
  • L’égo : la valorisation de lui même
  • etc… Je laisse votre imagination ajouter à cette liste les intérêts qui peuvent exister.

Et pour cela ils vont employer des ruses vielles comme le monde :

  • Les mots doux et positif
  • La douceur de la voix
  • Le sourire de confiance
  • Les gestes affectueux
  • Une apathie incroyable
  • Utiliser des phrases philosophiques toute faites
  • La relation pseudo amical de longue date
  • Tout type de manipulation psychologique
  • Vos failles aussi seront utilisé par des pseudo pansement

Et là vous me direz sans aucun doute mais n’est pas ce que fais normalement une vraie personne bienveillante ? Si, sauf que cette personne va utiliser les mêmes outils pour un intérêt personnel contrairement à la définition.

Sachez que nous sommes tous différents de par notre sensibilité et notre capacité à décrypter les information consciente ou inconsciente. Il faut donc garder toujours une part de méfiance ou de réflexion sur la manière dont les informations vous sont transmises.

En réalité la bienveillance pure à 100% n’existe pas au même titre que l’amour inconditionnel n’existe pas. 

Nous aurons tous une forme de bienveillance adaptée à la personne en face de nous en fonction de notre empathie, notre caractère, notre relationnel, nos expériences, notre éducation etc. Soit un nombre incalculable de points qui feront que nous sommes uniques dans notre forme de bienveillance.

La seule chose qui pourrait vraiment nous différencier dans la bienveillance constructive ou destructive c’est pour qui l’intérêt la bienveillance est-elle.

Si Monsieur A est bienveillant pour apporter un intérêt constructif pour Madame B, la bienveillance sera positive et désintéressé de la part de Monsieur A. Bien que si nous y réfléchissons bien : nous pouvons nous posez la question simple : Monsieur A n’aurais pas l’intérêt de voir Madame B plus heureuse ? Qu’est-ce qu’il y gagne ? Plénitude de la relation ? Ou pire : élément de marketing pour une séance payante, ou voir encore pire imposé quelque chose à Madame B ?

Voilà je vois que vous commencez à réfléchir plus en profondeur et à comprendre qu’il y a toujours un intérêt même s’il n’est pas visible au première abord. Que l’intérêt soit au final constructif ou destructeur, c’est là qu’il faut creuser pour savoir si la personne devant vous est bienveillante ou malveillante. 

La bienveillance n’est certainement pas un élément de confiance et d’honnêteté. Je vais même dire qu’aujourd’hui il est devenu pour certain un outils rémunérateur ou d’intérêt personnel et pour d’autre d’intérêts partager constructif ou destructeur.

Je dirais même que la personne bienveillante sera celle qui sera capable de conseiller une autre personne de manière honnête, même si cela choque par une vérité basée sur des faits et qui entrainerais à faire croire la personne qui reçois le conseil que sont conseilleur est malveillante.

Là, vous commencer à avoir mal à la tête ? Normal je vous apprend à penser autrement avec un autre point de vu que le monde ne souhaite pas que vous appreniez.

De mon point de vue d’analyse, la bienveillance c’est la capacité à tenter de protéger quelqu’un ou aider quelqu’un pour son bien-être même si parfois c’est contre elle-même peu importe la manière dont vous allez le lui apporter. Attention la manière compte aussi. Ce n’est pas en utilisant la violence que se sera bienveillant. Ensuite faut laisser à l’autre la réflexion et l’analyse dont le libre arbitre. Vous n’êtes que conseilleur bienveillant. Le chemin ou le travail personnel ou la réflexion personnel et le choix c’est à l’autre de le faire.

La bienveillance serait alors : la capacité à tenter de protéger ou aider quelqu’un pour son bien-être même si parfois c’est contre elle-même peu importe la manière non violente et compréhensive apporter tout en respectant la personne dans son intégralité et son libre arbitre. 

Ce n’est pas fini !!

Parlons un peu de Monsieur notre égo. Admettons que vous êtes bienveillant avec une personne. Et prenons que vous le fait par intérêt de la voir évolué pour son bien-être. Votre intérêt ne serait-il pas tout simplement pour vous regarder au travers de son regard comme un “sauveur” ? Et hop on est parti dans le syndrome du sauveur. A prendre au second degré bien sûr. Mais il y a une part de vérité tout de même. Si vous vous dites je suis content d’avoir pu t’aider : C’est votre égo tout simplement. Rein de méchant en soit. Par contre si la phrase est je serais toujours là pour t’aider :

  1. C’est faux, car il est impossible d’être là a chaque besoins d’aide (chacun a une vie avec des priorités)
  2. C’est vous rendre nécessaire à sa vie donc là on tombe du côté négatif de la bienveillance.

Le mieux est de répondre : je ferais de mon mieux pour être présent lorsque tu auras besoin de moi pour te conseiller au mieux en respectant qui tu es. C’est être réaliste, bienveillant et honnête.

Vous sentez les nuances ? Et bien la bienveillance est basée sur ce genre de nuance importante. Ce qui vous permet justement de différencier les bienveillants des malveillants. 

Qui sont les champions de la fausse bienveillance ? Je dirais une grosse partie des praticiens en ésotérisme qui l’utilise comme outils de marketing tel que les voyants, cartomancien, medium, magnétiseur, reiki sans même qu’ils s’en rendent compte. On a tous des chemin d’évolutions et des blessures de l’âmes à travailler constamment en boucle et cela vaut également pour moi. Celui qui vous dit le contraire : fuyez très vite et très loin.

Il y aura aussi les vendeurs. Sont pas mal ceux-là aussi. Carrément cela fais partie intégrante de leur technique de vente qu’ils apprennent.

Mais il y a aussi les manager d’équipe et les parents et famille. Les raisons sont différentes mais le comment reste souvent pareil.

Ensuite viendrons les faux amis, puis les amis, pour finir par les connaissances.

Cette catégorisation est généraliste entendons le bien.

Vous me direz alors quel est la technique pour les voir ? les discernés ?

Elle est toute simple poser vous la question : Quel est son vrai intérêt ? Du mal à y répondre ? Analyser alors sa réponse lorsque vous lui posez : Pourquoi le m’aide tu ou me conseille tu de cette façon ? Dans tous les cas creuser et ne vous arrêter pas qu’à la surface du pourquoi.